Les fiers à repasser.
Voulez-vous vous connecter maintenant ?


Une guilde qui dechire . . .
 
AccueilhistoireFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Le chapitre n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soadfan
Admin
avatar

Messages : 1172
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 24
Localisation : Partout en général et nulle part en particulier.

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
Spécialisation: Tank
Métier: Enchantement

MessageSujet: Le chapitre n°1    Jeu 2 Fév - 11:18

Les chroniques de Soadfan

Je n’étais alors qu’un jeune elfe venant à peine de quitter les cotes de …… sans grande expérience, un jeune voleur plein d’ambition et de rêve de trésors, quand je l’ai rencontré, il était déjà commandant il me semble dans une guilde de second ordre. Combien de lunes sont passées dans le ciel de Darnasuss depuis ce temps….. Il est le neveu de ……. Roi des nains sous la montagne de Forgefer , mais loin de lui l’idée de se faire une gloire par ses liens de parenté il préféra se faire une notoriété par ses armes son sang et sa sueur .
Peu de temps après notre première rencontre et mon initiation au sein de cette guilde, il préféra voler de ses propres ailes en fondant sa guilde, plusieurs fidèles le suivirent, comment aurais je pu faire différemment, or, expériences, équipement, connaissance.. Ce nain m’apporta tellement qu’il était presque devenu mon mentor, chose curieuse s’il en est, un elfe ayant pour mentor un nain, je sais, la chose me surpris et me mis quelque peu mal a l’aise, mais je n’en dit mots à Darnasuss, il était donc naturel que je le rejoigne.
Depuis nombreux sont ceux ayant rejoins son étendard et portent fièrement les couleurs des fiers à repasser, certains noms devinrent des légendes de kalimdor aux territoires de l’Est en passant par Norfend tel que Stifcam le preux, Raouul le furieux et bien d’autres encore dont rien que l’entente de ces noms fait fuir les hordeux en abandonnant leurs armes.
Ce grand chef charismatique faisait croître la guilde en ralliant de nombreux combattants tout en gouvernant avec sagesse en tenant compte des conseils de ses fidèles compagnons, n’hésitant jamais a un sacrifice pour un des siens, toujours disponible pour voler au secours de ses amis et toujours en quête de gloires et d’honneurs.
Voici donc les aventures du grand nain SOADFAN et de ses compagnons que votre humble serviteur va vous conter.

Chapitre 1 : les rencontres

Cela faisait maintenant 18 lunes que j’avais débarqué sur le port d’Hurlevent , la traversée c’était déroulée sans mauvaise rencontre. Je traînais principalement dans autour de la place des commerçant entre la banque et la salle des vente , subsistant de menue pique pocket afin de me nourrir et de me loger à la taverne du sanglier dans la vieille ville , repère de malfrats et de voleurs de faible envergures .Un jour , cela devait être le troisième jours du signe de l’ours dans le cycle du feu, ( il faut dire que nous, les elfes, avons un calendrier basé sur les animaux et les élémentaires) j’hésitais a détrousser un nain en armure en train de retirer son courrier a la boite aux lettres , je pensais bien que vu l’armure et son état , la bourse devait être bien pleine, son tabar m’était inconnu , ce qui devait prouver qu’il appartenait a une guilde de second ordre.
Je m’approcha de la boite au lettre en frôlant ce nain aux mains baguées de pierres plus grosses que ses doigts ( il faut dire que les nains ont la réputation d’amasser l’or et les pierres précieuses) je me disais que ce soir je pourrais me faire un repas digne d’un roi , mais que le diable emporte ces êtres de petites tailles, impossible de lui faire les poches sans me baisser , et là il s’en rendrait compte… Soudain il se retourna et me grogna : " Salut l’elfe ! " , ses yeux sombres derrière ses sourcils broussailleux me fixère et j’eu peur qu’il puisse lire mes pensées et par la même occasion mes intentions fort peu honorable comme les mage dans les cartiers a l’ouest , " Salut le nain ! " dis je , de mon aire le plus dégagé . " Es tu intéressé pour te rallier à notre guilde ? " me dit il , étant certain que ce n’étais pas le genre de personnage a m’entraîner dans un tracquenare , j’accepta son offre et je devins membre a part entière de cette guilde sans grande envergure ni grande ambition , il faut dire que Saodfan était l’un des plus actifs de cette guilde dont je tairai le nom et dont le chef ne m’as jamais était présenté.
Il faut dire que cette rencontre n’avait rien de bien extraordinaire ( si ce n’es le fait que je me suis fait d’un ami celui dont je voulait faire les poches) j’ai ouïe dire que la chose fut sensiblement identique avec un autre nain braillard plus disposer a jouer de son épée que de sa plume , Raouul dit le furieux , dont la devise est de taper d’abord et de causer ensuite (autour d’une bonne chope de bière ) , natif de Forgefer ,ce guerrier redoutable ,et a l’époque plus fort que Soadfan bien que ce dernier le dépasse maintenant , fit connaissance de notre chef en glanant dans le cartier des nains de Hurlevent et cherchant a louer ses services ( enfin je veux dire surtout les services de son épée ) sachant qu’il n’y a pas plus bavard qu’un nain lorsqu’il rencontre un autre nain (mis a part peut être les gnomes) ces deux là devinrent des amis inséparable et bien entendu Raouul intégra la guilde. La rencontre avec Sir Stifcam démontre aussi le dévouement de Soadfan envers les autres , à l’époque , messire Stifcam n’était qu’un jeune paladin très récemment intégré au service de la justice comme paladin dans la garnison Hurlevent . Un jour l’ors d’une émeute au sein de la prison d’Hurlevent le jeune paladin demanda de l’aide et notre nain sortant de la boutique d’enchantement le long des quais lui proposa ses services , par tous les dieux , les murs de la prison encore aujourd’hui portent les traces de ce combat , seul Stifcam reste , avec notre chef bien sur, le dernier témoin vivant de ce déchaînement de fureur et d’acier et quand je lui demande comment cela c’est passé , son vissage s’assombrit et il détourne la tête vers la cathédrale d’Hurlevent pour adresser une prière envers ses dieux , il suivi bien sur Soadfan dans la guilde et ne le quitta plus . Il s’endurci au contact du nain et a la suite des multiple quêtes qu’ils menèrent ensemble , mais jamais il n’oublia cet épisode de la prison. Voici juste quelques exemples de rencontres , car si je devais les raconter toutes , un livre entier n’y suffirait pas , et j’y laisserai une fortune en composant de calligraphie afin d’écrire tous les ouvrage rien que pour ce sujet.
Quelques temps après mon intégration des désaccords s’instaurèrent au sein de la guilde et ne faisant pas politique mais uniquement les poches des badeaux je ne m’en suis pas soucié plus que ça mais j’appris avec stupeur que Soadfan et une poigné de compères avaient quittés la guilde et grâce a un bon paquet de pièces d’or accumulé au fur et a mesure de leurs exploits ils fondèrent leur propre guilde LES FIERS A REPASSER . Ne reniant aucunement la fidélité qui était en moi , je quittais la guilde au chef absent pour rejoindre ce nain charismatique et ses fiers compagnons qui m’accueillirent les bras ouverts .
Voici donc la véritables histoire des fiers à repasser.


A suivre ………………

_____________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiers-a-repasser.meilleurforum.com
 
Le chapitre n°1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fiers à repasser. :: L'auberge :: Les chroniques de Sark-
Sauter vers: