Les fiers à repasser.
Voulez-vous vous connecter maintenant ?


Une guilde qui dechire . . .
 
AccueilhistoireFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercher

Partagez | 
 

 Le chapitre n°2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soadfan
Admin
avatar

Messages : 1172
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 24
Localisation : Partout en général et nulle part en particulier.

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
Spécialisation: Tank
Métier: Enchantement

MessageSujet: Le chapitre n°2   Jeu 2 Fév - 11:21

De retour a Hurlevent après un coût séjour dans la couronne de glace pour récolter quelques pièces d’or, je regardais mon courrier à la boite aux lettres prêt de la banque quand soudain une voix derrière moi retenti : «Alors l’elfe ! Encore en train de faire les poches des honnêtes gens ? » , Etant le seul elfe au alentour, un tas d’yeux suspicieux se tournèrent vers moi, me tournant vers mon accusateur je vis Soadfan mort de rire et content de sa plaisanterie, « t’es fous » lui dis je, « ils risqueraient de m’emmener au bûcher sans autre formes de procès ! » « T’inquiète pas, les humains et les nain ne mangent pas d’elfe, leur chaire est trop coriace ! » répondit mon chef avec les larmes encore au yeux trop content de m’avoir effrayé.
En chemin vers la vieille ville je lui expliquais les difficulté que je rencontrais a renflouer ma bourse, effectivement, l’achat des derniers composants pour que stifcam puisse me forger ma dague m’avait laissé à sec et du coup j’avais toute les peines du monde a me payer une chambre a l’auberge. « Tu ne fais donc pas les quêtes journalières » me dit mon compagnon farceur, « viens, je t’emmène aux tournoi d’argent et on va se récolter un petit millier de pièce d’or chacun ! Et reste pas la bouche ouverte comme ça, tu vas finir par gober une mouche » me dit il en voyant mon air éberluer devant de tel propos, rendez vous compte, un millier de pièce d’or chacun, même sur la plus grande des instances que j’ai pu faire, jamais je n’ai pus encaisser un tel magot en une journée, il avait du recevoir un sérieux coup de masse sur le casque le pauvre nain ! Bref nous voici donc reparti pour la couronne de glace direction le Nord de cette région glacé vers le tournoi d’argent.
Il faut savoir que le tournoi d’argent est un immense camp ou se côtoient toutes les races, qu’elles de l’alliance ou de la horde et qu’il est totalement impossible de s’affronter à l’intérieur du camp, mais dés que vous mettez un pied en dehors du camp, la mort règne en maître, aucun cadeau, aucune pitié, il faut être constamment sur ses gardes, un moment d’inattention et vous êtes mort et si ce n’est pas un hordeux qui vous a attaquait en traître c’est un monstre sortit tout droit des enfers qui vous saute dessus ! A l’Ouest du camp, se trouve la tente des races de l’alliance, mon compagnon m’y entraîna en m’indiquant tel et tel personne, tous des haut dignitaires de chaque races, des draneï , des elfes , des humains , des nains et même des gnomes . Interrogeant chaque représentant désigné par Soadfan, je fus investit d’un certain nombre de missions qui me paraissaient aussi compliquées les unes que les autres, « t’en fais pas Sark, je suis là » me répondit mon chef d’un ton enjoué, je dois admettre que j’étais loin de partager son enthousiasme et qu’en guise d’un millier de pièce d’or, je voyais la mort en guise de récompense a nos quête. Enfin bref, nous partîmes chevauchant nos griffons pour voler direction du nord, première mission, il nous fallait tuer une dizaine de, ce sont des géants sanguinaires n’hésitant pas a dévorer tout ce qu’ils trouvent, a la description de cette mission par mon compagnon, mes cheveux sur ma nuque se hissèrent d’effroi mais je n’en laissais rien paraître. Après une petite heure de vol au-dessus de la mer, une brume épaisse et moite nous entoura, et quelques minutes plus tard nous arrivâmes sur l’île des géants, aussitôt Soadfan dégaina son épée et fonça sur le premier géant en vu, ce combat, que dis-je, le mot « boucherie » serait plus approprié, cette boucherie disais-je fut de courte durée, cinq secondes, et l’ignoble individu mangeur de chair humaine tomba les tripes a l’air et le crane fendu jusqu'à la mâchoire, la rapidité du nain malgré le poids de son armure m’étonnera toujours. Sans attendre mes félicitation, mon compagnon couru sur sa futur victime, décidé a ne pas être en reste, je me choisi un monstre a porté et fis de même, loin de valoir la fougue de mon compagnon guerrier, ma finesse et ma subtilité d’attaque est tout aussi efficace, arrivant par derrière, j’assommais ma cible avec le pommeau de ma dague puis de l’autre main je lui tranchais la jugulaire, se retournant le visage stupéfait en se tenant la gorge dégoulinante de sang je lui enfonçais ma deuxième dague dans le cœur mettant fin au combat, résultat six secondes, il me faut faire mieux si je veux égaler mon chef de guilde, enfin la différence doit se compter avec la facture du teinturier, en effet, mon armure, grâce à ma Méthode de combat, reste clean, en revanche celle de Soadfan était maculée d’un mélange de sang, de cervelle, de tripes et de ce qu’il me semblait être des fragments d’os. Bref, inutile de vous décrire la suite du combat mais sachez que cette mission fut terminée en moins de dix minutes. « Et d’une ! » S’exclama le nain en essuyant sa lame avant de la remettre dans son fourreau. La mission suivante avait pour but de délivrer quatre membres du tournoi détenu par une secte du roi lich , le risque était de rencontrer des hordeux traînant dans les parages (bien qu’avec Soadfan, le risque est surtout pour ces hordeux), effectivement arrivé sur place, nous vîmes un mage mort vivant, aussitôt je me rendis invisible et me dirigea vers cet être contre nature, à la vu de Soadfan , le mort vivant entama une formule magique et sans attendre le résultat je l’assommai, mon compagnon acheva le travail en lui brisant les os jusqu'à sectionner la colonne vertébrale, et un hordeux en moins. La suite était de trouver les clés pour délivrer les pauvre bougres qui s’étaient fait prendre par cette secte, je m’approchais du premier adorateur de démon a ma porté sans un bruit (chose facile pour un elfe , et même dans la neige nous les elfe sommes capable de se déplacer sans laisser de trace) j’entama une danse macabre avec un enchaînement de coup qu’il ne put parer, attaque sournoise , aiguillon perfide et ce suppôt du roi litch baignait dans son sang , je récurais la clé et délivra le premier prisonnier, du coin de l’œil j’aperçu mon compagnon qui malgré la neige jusqu'à la barbe se débrouillé sans aucune difficulté. Là encore la mission ne dura que dix minutes. « Tu vois ? C’est facile ? » Me dit mon compagnon encore ivre du sang de ses victimes. Sans attendre ma réponse , il sauta sur son griffon et s’envola vers le sud suivi de prêt par mon phénix issu des cendres d’Al’tar. Nous arrivâmes dans une contrée complètement différente, pas de neige, pas d’herbe, rien que la roche a nue. « Ici ce trouve une garnison de héros reconvertie par les force du mal, il nous faut tuer dix de ces traîtres » me dit Soadfan. Sur ces belle paroles il fit plonger son griffon vers le sol et avant que sa monture ne l’ai atteint il sauta son arme a la main pour foncer sur un groupe de cinq individus pâle d’une gloire passé. La vitesse du nain était telle que j’avais du mal a le distinguer derrière le tourbillon de lames, son épée sifflait et fendait tout ce qu’elle rencontrait tantôt un bras tantôt une jambe, un héros reconvertit tenta de bloquer la lame de mon compagnon avec son épée mais sous la force de ce dernier la lame du traite se brisa et le traître se retrouva le crane fendu. Je ne fut pas reste, mon approche silencieuse me permit de prendre par surprise deux sous-fifres qui tentaient de prendre Soadfan par derrière , le premier ne vit même pas la mort venir et tomba à genoux se tenant la gorge d’où le sang giclée au travers de ses mains , le deuxième l’effet de surprise passé , se retourna sur moi en chargeant de sa masse d’arme, au moment ou celle ci tomba en direction de mon crane , je fit un quart de tour sur moi-même ci bien que l’arme de mon ennemi ne rencontrant que le vide, déstabilisa ce dernier me laissant une opportunité de lui planter ma dague entre les deux omoplates, Soadfan : 5 , Sark 2 , ok il y a encore du progrès a faire, d’un autre coté, mon compère y laissera une parti de ses gains pour faire réparer son armure. Trois morts plus tard nous retournions en direction du tournoi d’argent , « a coté des écuries je connais une petite marchande chez qui on pourra prendre un bon bain » me dit le nain couvert de sang séché avec l’œil malicieux « on ne peut pas rendre notre compte rendu de missions dans cet état au représentants de l’alliance ? ».
Un bon moment plus tard, après un bain et pour ma part le refus a la naine de me laver (contrairement a mon compagnon, du moins je pense, vu le bruit qu’il y avait dans la pièce a coté et au vu des éclaboussures au sol, il semblerai que la toilette de mon compagnon fut plus que minutieuse) nous nous retrouvions devant la tente ou nous avions pris le matin même les ordres de missions, les rapports durèrent bien une heure et en finalité huit cents pièces d’or de récompense, en voilà une bonne journée . « Alors l’Elfe ! Content ? allez viens , tu vas m’offrir une bière pour me remercier et après je retournerai prendre un bain ^^ »

_____________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiers-a-repasser.meilleurforum.com
 
Le chapitre n°2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les fiers à repasser. :: L'auberge :: Les chroniques de Sark-
Sauter vers: